L'organisation

L'organisation toujours sans faille et cela en est presque effrayant. Tout est toujours prêt, ils pensent à tout (ah les muffins de 16h... ;)), les plannings sont respectés, leur accueil et leur gentillesse font chaud au coeur (même si vous vous êtes levés tôt et que vous sortez d'un long trajet en métro), et ils vous transmette leur passion (si tant est que vous en aviez besoin). Ils sont bénévoles et organisent ça en plus de leurs jobs, et malgré tout leur travail est d'une qualité qui m'épate. Encore bravo !

Le lieu

Le lieu "idéal" semble bien avoir été trouvé. En effet la tour Descartes d'IBM dispose de tout ce qu'il faut et quand le traffic de la ratp n'est pas perturbé, l'accès y est facile pour tous.

Le tarif

Un tarif sans concurrence possible. 100€ pour 2 journées d'un tel niveau vous ne trouverez pas ça ailleurs.

Les orateurs

Un choix d'orateurs très juste et d'une qualité encore incroyable. Ce point est vraiment important à mes yeux puisque chaque édition de Paris Web prend une identité propre et différente des autres. La première année était celle du lancement, d'un rassemblement des forces dans le sillon d'openweb et de l'évangélisation aux standards. La deuxième édition a ouvert plus grand ses bras et le message était majoritairement tournée vers l'accessibilité. Cette 3ème année, j'avoue ne pas arriver encore à la définir tant les conférences ont abordé des thèmes différents. Le point fort pourrait avoir été la table ronde sur les navigateurs mais avec le recul que je commence à prendre sur l'évènement, je qualifierais Paris Web 2008 d'édition de la diversité. Jugez vous-même les tags principaux : ergonomie, qualité, industrialisation, accessibilité, internationalisation, web sémantique, IE8, performances frontend. Diversité et qualité puisque mis à part 1 conférence qui n'était pas vraiment au niveau (mais positionnée dans un contexte mal adapté), le reste fût du lourd. Même du très lourd.

Je ne vais pas faire de compte-rendus "techniques" sur les conférences car d'autres vont le faire mieux que moi et les vidéos seront disponibles. Voici juste quelques notes sur les conférences.

1ère journée technique

Amélie Boucher a mené une conférence très intéressante sur l'ergonomie et les interfaces riches. Il va vraiment falloir que je lise son livre.

Élie Sloïm (plus beau en vrai que sur internet) continue son travail sur la qualité dans notre métier. Industrialiser, travailler avec des indicateurs de la qualité. En bref, amener au web des démarches existant déjà depuis des lustres dans d'autres domaines. Toujours très intéressant. Il faudrait vraiment que je ressorte mes cours de qualité (je suis quand même technicien mesures physiques initialement).

Christian Heilmann que j'avais découvert en tant qu'orateur l'année dernière a continué à proposer un discours à la forme ludique, ce que j'aime beaucoup. Faire voler un singe hurlant dans tout un amphithéâtre n'est pas banal, tout comme l'effet «grève ratp» sur sa silhouette. Il écoute Bad Religion et on a eu droit à un message subliminal sur un slide. Chris, un trolleur ?

Le spectable Stéphane Déchamps et Aurélien Lévy, ses acrobates, ses tours de magie, ses cascades, ... Et en fait surtout, au delà de la forme à la hauteur de ce qu'on attendait de ce duo, ils ont su nous montrer comment pouvait se vivre différents handicaps. Ne ratez pas la diffusion de la vidéo car ils ne seront malheureusemet pas en tournée dans toute la France.

Alix Lassaigne (Webformance) et Christophe Cotin-Valois (Digitas). Ils ont eu la malchance de passer après la session incroyable de Stéphane et Aurélien en proposant une forme terne, ou tout du moins très classique, scolaire. De plus le sujet un peu vague et non adapté au public de technicien a fait de cette conférence la moins intéressante de l'édition. Leur discours aurait été mieux reçu auprès des décideurs je pense.

2ème journée technique

Présentation rondement menée par François Yergeau sur l'internationnalisation, notamment sur les noms de domaines et des problèmes qui peuvent en découler. Un sujet parfaitement maitrisé par la personne qui a inventé la balise span.

Daniel «coin coin» Glazman sur un ton qu'on lui connait. Saurez-vous compter le nombre de canards vu pendant sa présentation ? ;) Un point sur l'avancement du CSS Working Group par un de ses co-chairman ne peut-être que très très intéressant. La revue des nouveautés qui nous attendent dans CSS3 fait plaisir à voir. Il à faire passer tout ça en RC et que ça soit implémenté (des choses sont déjà en place dans différents navigateurs) mais aussi et surtout tuer IE6 et IE7 :)

David Larlet, qui en plus d'être un gars que j'aime bien, nous a bien présenté les enjeux autours de notre identité numérique et nous a introduit les concepts de RDF. Sa conférence était bien construite avec juste le niveau de difficulté qu'il fallait pour ce genre de présentation. C'est en tout cas mon avis. Un support de présentation avec des joli slides.

Chris Wilson, l'homme le plus attendu certainement. Ambiance assez particulière dans la salle. IE8 avance et devrait vraiment nous aider. Support CSS2.1. On attend qu'il sorte mais surtout que IE6 au moins soit mis au ban du web. J'encourage Chris car j'ai compris que finalement il est resté à un poste difficile pour lutter et faire avancer les choses de l'intérieur. Se battre quotidiennement pour faire avancer IE c'est à la limite d'être une vocation non ? ;)

Nicole Sullivan et Éric Daspet, sur les performances web côté client. Très intéressant, surtout pour ceux qui ne suivent pas trop ce que fait Yahoo! à ce niveau et qui ne suivent pas non plus le blog d'Éric.

La table ronde sur les navigateurs a été un moment, intéressant et la photo doit être belle à voir. Daniel Glazman (Mozilla / co chairman CSS WG), Paul Rouget (Mozilla), Julien Chaffraix (Webkit), Chris Wilson (IE team, co-chairman html WG) et Charles Mac Cathie Neville (Opéra). J'ai aimé. Pas de trop gros troll, des personnes qui ont parlé sans trop de langues de bois («mais c'est la guerre entre navigateur» Paul Rouget). Pas mal de petites choses à apprendre et à comprendre pour nous qui utilisons les navigateurs sans forcément connaître les enjeux mais aussi les difficultés d'implémentation qui peuvent exister.

L'apéro : ambiance extra, conviviale, à boire, à manger, des cadeaux à gagner, des discussions toutes les plus intéressantes les unes que les autres, des orateurs présents et disponibles. Très jolie soirée pour conclure.

3ème journée ateliers

Le seul reproche que je pourrais faire aux ateliers est simple : on fait comment pour choisir 1 atelier parmi 4 ou 5 aux sujets intéressants dans une même tranche horaire ? Vous voyez que ce reproche n'est pas bien méchant et c'est tout ce que j'ai trouvé comme critique.

Conclusion

Paris Web c'est fort techniquement et humainement.

Encore un grand bravo à toute l'équipe et aux orateurs, à l'année prochaine.